Une famille endeuillée doit faire face, non seulement à la pénible perte d’un être cher, mais aussi, elle doit prendre en charge le prix de l’enterrement. La mort faisant partie inévitablement de la vie, elle a également un certain coût. Voici alors le prix d’un enterrement, les prestations incluses dans ce tarif et également, quelques conseils pour réduire ce coût.

Combien coûte un enterrement ?

Le coût d’un enterrement est dépendant de certains paramètres importants, soit l’emplacement de la tombe et également les services funéraires prévus pour honorer une dernière fois le défunt. Le prix moyen pour des funérailles varie alors de 2.500 à 7.000 € en fonction des prestations souhaitées et aussi de la dernière demeure de la dépouille, soit une crémation ou un enterrement.

Selon la loi, certaines prestations doivent figurer dans la facture des funérailles, soit la cérémonie, le cercueil ou l’urne, le corbillard et le chauffeur, les transporteurs ou encore le rapatriement de la dépouille si besoin…

En outre, il faut aussi savoir que ce prix peut encore augmenter selon les articles funéraires choisis pour décorer la tombe. Pour l’enterrement d’une urne funéraire après crémation dans une concession trentenaire par exemple, il faudra compter en moyenne 1.200 €. Un enterrement dans un caveau familial est estimé en moyenne à 3.500 €. Ensuite, un enterrement avec les monuments funéraires tels qu’une pierre tombale, une stèle… peut coûter 4.500 € en moyenne et un enterrement dans une nouvelle concession peut s’élever en moyenne à 6.000 €.

Comment réduire le prix d’un enterrement ?

Il est possible de restreindre certains postes de dépenses lors d’un enterrement afin d’essayer d’en réduire le prix. Évidemment, cela pourra se faire sans qu’il soit question de diminuer la qualité des obsèques et la dignité des derniers instants de la famille avec le défunt. Se passer des options facultatives de l’enterrement peut considérablement faire baisser la facture funéraire. Il s’agit des fleurs, de la location de la chambre funéraire, les monuments funéraires, la cérémonie.

Opter pour la crémation

L’option de la crémation est également une solution pour faire baisser le coût d’un enterrement. D’abord, il est possible de ne pas attendre les six jours légalement impartis pour organiser la crémation, sachant que chaque jour passé dans le funérarium est facturé en moyenne 120 € selon l’établissement.

Ensuite, la famille peut aussi éviter les dépenses en soins de conservation du défunt en cas de crémation, si celle-ci est faite rapidement. En effet, une simple toilette mortuaire suffit dans ce cas et elle fait réaliser des économies en plus.

Par ailleurs, opter pour un cercueil en carton ou encore une bière écologique est moins cher tout en étant respectueux de l’environnement.

Quant à la question de la concession, demander au maire un espace non concédé gratuit en principe pour une durée de 5 ans selon l’article R2223-3 du CGCT.

Anticiper l’enterrement

Anticiper l’enterrement est aussi un bon moyen pour définir le coût des obsèques. Avant de contracter une assurance obsèques, il est conseillé de comparer les prix auprès des compagnies d’assurance et aussi auprès des prestataires funéraires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *