Etudes et travail

Qu’est-ce qu’un logiciel de gestion ?

Le logiciel de gestion est un outil professionnel qui permet de gérer automatiquement et de façon rationnelle, l’ensemble des processus de gestion dans l’optique de minimiser la complexité des tâches et des projets d’envergure. Il permet également de faciliter et/ ou d’encourager la production, la collaboration et la coopération entre les différents acteurs qui interviennent sur des projets…

Le logiciel de gestion expliqué

Un logiciel de gestion est une notion englobante et large que l’on utilise pour identifier et désigner tous les logiciels qui ont été conçus dans le but de faciliter la gestion ou la prise en main d’une tâche ou d’un projet.

La majorité des logiciels de gestion disponibles sur le marché permettent également de gérer les ressources et les employés, d’analyser les risques, d’attribuer les horaires et les tâches, de coordonner et de gérer la planification, etc. Certains organismes de formation utilisent des logiciels de gestion spécifiques à leur cœur de métier par exemple.

Pour ce qui est de leurs fonctionnalités, celles-ci dépendent essentiellement de l’élément de gestion ciblé par le logiciel. Pour la gestion de projet par exemple, le logiciel est doté de fonctionnalités qui permettent de gérer de façon automatique et efficace l’ensemble des ressources indispensables au projet (ressources humaines, financières, informationnelles, techniques, etc.).

Au final, un logiciel de gestion de projet vous permet d’avoir une vision nette des tâches et de leurs situations, de chaque employé ou collaborateur affecté à chacune des tâches et des délais respectifs pour leur accomplissement. Il est assez probable que ces fonctionnalités soient totalement différentes pour un logiciel de gestion financière qui du reste, appartient tout comme le logiciel de gestion de projet au grand ensemble que l’on appelle « les logiciels de gestion ».

C’est quoi la différence entre un logiciel ERP et un logiciel CRM ?

Les logiciels CRM et ERP font partie des outils indispensables à votre activité. Ils vous permettent d’optimiser la rentabilité de votre entreprise. Concrètement, l’ERP est un logiciel qui vous aide à rationaliser l’ensemble des processus commerciaux de votre activité tandis que le CRM permet une meilleure gestion de la clientèle. Les deux s’illustrent comme les principaux éléments d’un logiciel de gestion.

Logiciel CRM

Le logiciel CRM ou Customer Relationship Management se concentrent essentiellement sur la relation client. Il gère les interactions entre votre entreprise et ses clients. Son objectif principal : s’assurer de la satisfaction efficace et à temps des besoins de votre clientèle. C’est un outil fiable qui vous permet à la fois de garder toutes les traces des données collectées sur vos clients actuels et potentiels et gérer l’ensemble des processus de vente.

Ce système optimise les performances de votre équipe de vente, augmente vos ventes et donc la rentabilité de votre organisation. En entreprise, il est plus utilisé par les départements de marketing, du service à la clientèle et de vente.

Logiciel ERP

Un logiciel ERP est un système intégré qui contrairement au logiciel CRM, permet de gérer tous les aspects de votre société. Il connecte toutes les chaînes de votre entreprise, renforce votre productivité, rationalise vos opérations et réduit les dépenses globales. Les logiciels ERP sont principalement adaptés pour les entreprises manufacturières dont ils favorisent la connexion des systèmes opérationnels et financiers dans une base centrale de données. Ce qui rationalise les processus commerciaux et les tâches, de même que le partage sûr des informations au sein de l’entreprise.

En favorisant une meilleure planification, la gestion optimale des stocks, la gestion des ressources humaines, la gestion de projet, le contrôle de l’atelier, la gestion automatique de la comptabilité, une meilleure planification de la production, une définition plus fiable des défis et des estimations…les ERP se présentent en définitive comme la solution idéale pour faciliter l’intégration des individus, des technologies et des processus dans votre organisation.

A savoir

Quelles sont les caractéristiques d’une mutuelle ?

Une mutuelle peut sauver des vies. Cet organisme aide ses adhérents à bénéficier d’une meilleure santé. Par ailleurs, il est toujours recommandé de souscrire à une complémentarité pour parer aux imprévus. Quelles sont les caractéristiques d’une mutuelle ? Pour vous aider à mieux comprendre, nous allons en parler dans cette article.

Qu’est-ce qu’une mutuelle ?

Une mutuelle est complémentaire avec la sécurité sociale. Elle permet de couvrir les besoins de ses adhérents qui n’y sont pas compris. Son fonctionnement consiste à prendre en charge les différentes prestations médicales ou à les rembourser après quelques temps comme le propose la Mutuelle MGPA.

La mutuelle est un organisme à but non lucratif dont le principe est de récolter des cotisations auprès de ses adhérents pour pouvoir rembourser les soins de chacun. La prise de décision est propre à chaque salarié et les revenus sont partagés équitablement entre tout le personnel de l’établissement.

En somme, une mutuelle permet donc à tout le monde d’accéder à des soins décents. Pour en bénéficier, vous devez vous rapprocher d’un établissement et souscrire à l’une de leurs offres. Vous disposerez ensuite d’une couverture en fonction de l’offre à laquelle vous avez souscrite.

Que prend en charge la mutuelle ?

Une mutuelle prend en charge les soins courants. Il s’agit des prestations nécessaires à chacun pour de petits maux. Cela prend en compte les frais de consultation, les factures pharmaceutiques ainsi que les différents dépistages. Tout cela peut donc être compris dans une offre mutuelle.

Les frais d’hospitalisation figurent parmi les plus onéreux. C’est pourquoi ils constituent un motif pour souscrire à une mutuelle. En effet, la sécurité prend 80% des frais en charge. De ce fait, il reste 20% que vous devez assumer. Pour ne pas avoir à payer cela, vous pouvez souscrire à une mutuelle.

La mutuelle prend également en charge les prestations dentaires et optiques. Cela signifie qu’elle rembourse vos frais dentaires liés aux soins, aux prothèses, au détartrage et bien d’autres encore. En ce qui concerne la partie optique, cela prend en compte vos lunettes, les honoraires ainsi que les lentilles de contact.

Pourquoi souscrire à une mutuelle ?

Souscrire à une mutuelle vous permet d’éviter les imprévus. Les maladies et les accidents peuvent survenir du jour au lendemain. Par conséquent vous devez investir dans la prévoyance pour ne pas être pris au dépourvu.

Une mutuelle vous permettra également de réduire vos dépenses en matière de soins médicaux. En effet, cela vous évite de prévoir un budget spécifique pour assurer les frais de santé. Cela vous permettra aussi de protéger vos proches.

Comment choisir ?

Une mutuelle ne se choisit pas au hasard. Par conséquent vous devez choisir la vôtre suivant des critères bien définis. La première chose à faire est de faire une liste de vos besoins. Si vous n’avez pas de problèmes avec vos yeux, ne choisissez pas d’offre de mutuelle optique par exemple.

Pour trouver les meilleurs prix, il faudra souvent faire des comparaisons entre les différentes offres proposées sur le marché.

Uncategorized

Quelle est la hauteur d’un filet de volley-ball ?

Le volley-ball est un sport qui demande beaucoup de détente. C’est un sport où il faut sauter haut. Par conséquent, la hauteur du filet est un détail qui compte énormément. Quelle est cette hauteur ? Est-elle la même pour tout le monde ? Nous allons le voir ensemble plus bas.

Hauteur des filets pour les hommes

Au volley-ball, la hauteur des filets est plus élevée chez les hommes. En effet, cette hauteur est de 2,43 m pour les joueurs masculins. La raison est simple, ils ont généralement une meilleure condition physique que les femmes. Cette hauteur est celle utilisée dans les compétitions où l’on retrouve des joueurs de haut niveau.

Néanmoins, cette hauteur de filet diffère aussi selon la catégorie des joueurs. Pour être plus précis, cela dépend de la tranche d’âge des volleyeurs masculins. En M20 qui est la catégorie junior, la hauteur du filet est la même que chez les séniors c’est-à-dire 2,43 m.

En ce qui concerne la catégorie M17 qui regroupe les cadets du volley-ball, la hauteur du filet est de 2,35 m. Enfin, en M15 qui est la catégorie des minimes, la hauteur du filet est de 2,24 m. Plus on avance dans l’âge, plus la hauteur du filet est élevée.

La hauteur d’un filet de volley-ball pour les femmes

Comme nous l’avons dit plus tôt, la hauteur du filet de volley-ball est différente chez les femmes. Tout comme chez les hommes, il existe des catégories pour la gent féminine. Chez les séniors, qui sont les élites féminines, la hauteur du filet est de 2,24 m.

Cette hauteur est également maintenue chez les M20 et les M17. Les catégories juniors et cadettes bénéficient donc des mêmes conditions que l’on retrouve chez les joueuses avancées. En ce qui concerne les M15 ou minimes, la hauteur du filet de volley-ball est de 2,10 m.

Ces données s’appliquent notamment en compétition officielle. La hauteur du filet est alors suivie de près afin que tout soit conforme aux réglementations en vigueur.

Doit-on obligatoirement respecter ces hauteurs chez soi ?

Si vous décidez d’installer un terrain de volley-ball chez vous, vous n’êtes évidemment pas obligé de respecter ces données. En effet, vous pouvez être limité par plusieurs aspects. Premièrement, il se peut que vous n’ayez pas assez d’espace. Ensuite, comme il s’agit d’un usage récréatif, vous pouvez faire ce que vous voulez.

Pour installer un terrain de volley-ball chez vous, vous avez besoin de disposer des poteaux, d’un filet, mais surtout de l’espace nécessaire pour installer le tout. Pour le revêtement, vous pouvez faire avec ce que vous voulez. Gazon, goudron ou autres.

Pour conclure, la hauteur d’un filet de volley-ball n’est pas la même chez les femmes et les hommes. Elle n’est également pas identique selon la catégorie dans laquelle les joueurs se trouvent. Pour les plus petits, la hauteur chez les hommes est de 2,24 m contre 2,10 m chez les femmes. Pour les séniors la hauteur est de 2,43 m chez les hommes et de 2,24 m chez les femmes.

Uncategorized

Qu’est-ce que le papillomavirus ?

Qu’est-ce que le VPH ?

Le virus du papillome humain (VPH) est un groupe de virus apparentés. Ils peuvent provoquer des verrues sur différentes parties de votre corps. Il en existe plus de 200 types. Environ 40 d’entre eux se transmettent par contact sexuel direct avec une personne infectée par le virus. Ils peuvent également se propager par d’autres contacts intimes peau à peau. Certains de ces types peuvent causer le cancer.

Il existe deux catégories de VPH sexuellement transmissibles. Le VPH à faible risque peut causer des verrues sur ou autour des organes génitaux, de l’anus, de la bouche ou de la gorge. Le VPH à haut risque peut causer divers cancers :

  • Cancer du col de l’utérus
  • Cancer de l’anus
  • Certains types de cancer de la bouche et de la gorge
  • Cancer de la vulve
  • Cancer du vagin
  • Cancer du pénis

La plupart des infections au papillomavirus disparaissent d’elles-mêmes et ne causent pas de cancer. Mais parfois, les infections durent plus longtemps. Lorsqu’une infection à haut risque dure de nombreuses années, elle peut entraîner des modifications cellulaires. Si ces changements ne sont pas traités, ils peuvent s’aggraver avec le temps et devenir un cancer.

Qui est à risque d’infection au VPH ?

Les infections au VPH sont très courantes. Presque toutes les personnes sexuellement actives sont infectées par le VPH peu de temps après être devenues sexuellement actives.

Quels sont les symptômes des infections au VPH ?

Certaines personnes développent des verrues causées par certaines infections au VPH à faible risque, mais les autres types (y compris les types à haut risque) ne présentent aucun symptôme.

Si une infection à HPV à haut risque dure de nombreuses années et provoque des changements cellulaires, vous pouvez avoir des symptômes. Vous pouvez également avoir des symptômes si ces changements cellulaires se transforment en cancer. Les symptômes que vous présentez dépendent de la partie du corps touchée.

Comment les infections au papillomavirus sont-elles diagnostiquées ?

Les fournisseurs de soins de santé peuvent généralement diagnostiquer les verrues en les regardant.

Pour les femmes, il existe des tests de dépistage du cancer du col de l’utérus qui peuvent trouver des changements dans le col de l’utérus qui pourraient conduire au cancer.

Quels sont les traitements pour les infections à HPV ?

Une infection au VPH elle-même ne peut pas être traitée. Il existe des médicaments que vous pouvez appliquer sur une verrue. S’ils ne fonctionnent pas, votre fournisseur de soins de santé pourrait geler, brûler ou l’enlever chirurgicalement.

Il existe des traitements pour les changements cellulaires causés par une infection par le VPH à haut risque. Ils comprennent les médicaments que vous appliquez sur la zone touchée et diverses interventions chirurgicales.

Les personnes atteintes de cancers liés au VPH reçoivent généralement les mêmes types de traitement que les personnes atteintes de cancers qui ne sont pas causés par le VPH. Une exception à cette règle concerne les personnes atteintes de certains cancers de la bouche et de la gorge. Ils peuvent avoir différentes options de traitement.

Peut-on prévenir les infections au VPH ?

  • L’utilisation correcte des préservatifs en latex réduit considérablement, mais n’élimine pas complètement, le risque d’attraper ou de propager le VPH.
  • Les vaccins peuvent protéger contre plusieurs types de VPH, y compris certains qui peuvent causer le cancer.
Animaux

Qu’est-ce que le canicross ?

Le canicross est considéré comme un type de sport qui met en liaison une personne à son chien. Le sport consiste à courir ensemble tout en restant attachés. L’activité sportive permet ainsi d’équilibrer les mêmes efforts selon leur endurance. Quel que soit votre chien, vos mouvements et vos gestes doivent toujours synchroniser. Les chiens de course comme le Greyster, le Jack Russel, le Braque Allemand, le Berger Australien ou le Boxer sont des exemples de types de chiens pouvant supporter le canicross.

Les conditions pour pratiquer le canicross

Puisque le canicross consiste à vous rattacher avec votre chien, il est important de suivre certaines conditions afin de pratiquer l’activité en toute sécurité. Il est recommandé de faire consulter votre chien chez le vétérinaire pour vérifier ses aptitudes sur ce genre d’exercice. Pour mieux comprendre votre animal découvrez Guide du chien. Vous déciderez ainsi de prendre les mesures nécessaires.

  • Assurez le dressage de votre chien avant de l’habituer au monde extérieur
  • Déterminez vos compétences pour calculer l’endurance convenable
  • Adaptez à votre chien le type d’effort auquel il doit se conformer. Vous devez associer son gabarit à ses capacités physiques.
  • Le meilleur moyen d’habituer votre chien est de le promener en laisse, en augmentant petit à petit votre vitesse de marche.
  • Gardez une alimentation équilibrée pour stabiliser puis améliorer vos performances dans la course

En quoi consiste le canicross

Le canicross forme à la fois une activité sportive et un loisir pour le chien et son maître. Une fois les conditions pour s’y adapter appliquées, votre engagement sur le terrain peut commencer. Le système réel du canicross se résume donc en un attelage qui vous rattache à votre chien, dans le but de s’adonner à la course à pied. Le rôle du chien se compare aux chiens de traineaux, sauf qu’ensemble, vous vous créez votre propre attelage. Le sport augmente votre persévérance commune, et traduit un signe de bonne santé. Il est recommandé de pratiquer cette activité sportive au sein d’un milieu vaste et moins animé.

Les buts du canicross

 Le canicross présente 2 buts bien précis : l’activité sportive comme une endurance, et une discipline de dressage pour le chien. Il est essentiel de lui administrer un harnais adapté aux courses, permettant d’effectuer sereinement les mouvements.

Le canicross en tant qu’épreuve sportive

En pratiquant le canicross, vous participez aux épreuves gymniques pour votre forme et votre développement physique et moral. Dans un premier temps, vous créez un lien avec votre chien en l’adaptant à la course avec vous. Vous enrichissez par la même occasion la vitalité de votre chien en le dressant à intégrer votre course à pied.

Le canicross en tant qu’entrainement

 Le canicross sert dans un second temps d’activité stabilisatrice pour votre chien. En effet, cet exercice concerne aussi les chiens de traineaux d’hiver qui stabilisent leurs actions lorsque le temps ne permet pas l’attelage. Il est donc nécessaire de les maintenir sur leurs habitudes d’hiver. Il est conseillé d’utiliser les accessoires convenables et confortables, comme le harnais, la ceinture et la laisse pour le chien. 

Sport et Santé

Le chocolat fait-il grossir ?

Nul ne peut résister au plaisir intense procuré par la dégustation du chocolat. Individu de tout âge, tout le monde en raffole. C’est un aliment plus ou moins sucré et amer qui apporte plusieurs bienfaits pour ses consommateurs. Toutefois, il faut quand même être prudent et savoir imposer des limites, car malgré son gout hors pair, cet aliment présente également des inconvénients. Il serait opportun de commencer par connaître les bienfaits du chocolat, ses effets néfastes, ainsi que les précautions à prendre pour éviter la dépendance.

Les bienfaits du chocolat

Le chocolat est un aliment produit à partir de la graine de cacaoyer. Cette nourriture offre à ses consommateurs des bienfaits parmi lesquels il y a sa capacité à :

  • Stimuler la mémoire et la concentration
  • Jouer le rôle d’antidépresseur naturel
  • Combattre l’insomnie et favoriser le sommeil
  • Réduire la pression artérielle
  • Protéger le cœur et les artères
  • Restreindre les difficultés d’évacuation en stimulant le transit intestinal
  • Apporter de nombreux minéraux, calorie comme les glucides et lipides
  • Protéger le cholestérol de l’oxydation
  • Abaisser les risques de maladies.

Les effets néfastes du chocolat

Malgré les bienfaits que le chocolat peut apporter pour la santé, il présente également des effets négatifs qu’il faut prendre en compte tel que la cause diverse maladie notamment le colique hépatique. Cela est dû à l’ingestion du chocolat, ce qui renforce l’influence néfaste des excès du sucre et de graisse. Mis à part cela, on sait que le chocolat génère des allergies pour certains individus. Il est donc important de déterminer si vous pouvez en consommer ou non afin d’éviter de graves dangers.

Les chercheurs ont également découvert que le cacao peut être néfaste dans le chocolat (caféine, théophylline et théobromine). Ceci pour les cas des personnes qui souffrent de reflux gastro-œsophagiens et d’ulcères d’estomac dans la vie quotidienne.  

Les précautions à prendre pour éviter la dépendance

Pour éviter la dépendance au chocolat, prendre des précautions s’avère nécessaire. En premier lieu, de prendre une pause sur sa consommation serait toujours bénéfique pour surmonter l’addiction. Cette étape demeure très difficile à son début, mais avec beaucoup de motivation et de persévérance, vous pourrez le surmonter aisément.

Vous pouvez ensuite changer vos habitudes notamment le fait de dévorer un chocolat. Prenons par exemple du fruit bio, riche en vitamine et bénéfique pour la santé. Ceci vous donne envie de chercher un autre issu pour le bien-être de soi. De la même manière, il faut aussi prendre du recul concernant les aliments sucrés. Lorsque vous prenez du café ou du thé, veillez à ne plus ajouter du sucre.

Malgré le fait que le chocolat soit un aliment sucré irrésistible, sa consommation excessive est aussi mauvaise pour la santé. Prendre des mesures nécessaires dès le début s’avère indispensable afin d’éviter la dépendance au chocolat. Si vous décidez de vous lancer dans ces défis, vous allez réussir à éviter l’addiction à l’avenir. Vous bénéficierez toujours d’une bonne santé, mais vous allez également découvrir de nouveaux aliments mis à part le chocolat.

Consommation

Quel est le meilleur détecteur de mouvement du marché ?

Le marché de la sécurité n’est plus réservé uniquement aux professionnels. En effet, de plus en plus de particuliers souhaitent protéger leur domicile et cherchent donc à s’équiper. Notamment, avec des détecteurs de mouvement. Cependant, devant la pluralité de modèles, difficile de savoir lequel choisir. Nous allons donc vous aider à trouver quel est le meilleur détecteur de mouvement du marché.

Qu’est-ce que c’est ?

Avant de s’intéresser aux modèles, il est important de rappeler ce qu’est un détecteur de mouvement.  Un détecteur de mouvement, aussi appelé capteur de mouvement, est un appareil capable de détecter la présence d’un intrus dans une zone délimitée. En effet, il est possible de paramétrer le détecteur de mouvement afin qu’il ne se déclenche que dans certaines conditions.

Par exemple, vous pouvez choisir de configurer le détecteur de mouvement afin qu’il se déclenche lorsque certaines portes et/ou fenêtres s’ouvrent. Pour éviter que le détecteur ne se déclenche lorsque vous êtes à votre domicile, il est possible de paramétrer des plages horaires durant lesquelles il sera passif (c’est-à-dire qu’il ne se déclenchera pas, même si les portes ou fenêtres sont ouvertes).

Les différents détecteurs de mouvement

Il existe diverses possibilités sur le marché des détecteurs de mouvement. En effet, vous pouvez choisir d’utiliser le détecteur de mouvement couplé à un système de vidéosurveillance, d’éclairage ou encore d’alarme. Dans ces cas-là, la détection d’un mouvement par le capteur enverra un signal qui déclenchera le système (mise en route du système de caméra télésurveillance maison, éclairage ou déclenchement d’une alarme).

Le détecteur de mouvement Somfy by Ilô

Sur le marché, un détecteur de mouvement se démarque des autres : Somfy by Ilô. En effet, cet appareil très simple d’utilisation est à la pointe de la technologie.

Malgré sa petite taille (47mm aussi bien de hauteur que de largeur), et son faible poids (55g) il offre un angle de vision de 130°, et permet de détecter un mouvement jusqu’à 7 mètres de distance.

L’alimentation de ce détecteur se fait via une pile CR123A qui a une durée d’autonomie de 2 ans. Mais afin d’être sûr de ne pas tomber en panne, le détecteur Somfy by Ilô est équipé d’un système d’avertissement, qui vous prévient dès que la pile est faible.

Sa petite taille le rend extrêmement discret. Il peut donc facilement être installé à l’angle d’une porte ou d’une fenêtre par exemple.

De plus, il peut être configuré afin de ne pas se déclencher lorsque votre animal de compagnie passe dans la zone de détection. Ainsi, vous ne recevrez pas des messages d’alertes inutiles à chaque fois que votre animal passe vers le capteur.

Autre détail intéressant, le détecteur Somfy by Ilô envoie automatiquement un signal d’alarme si une personne essaie de l’arracher de son support (ce support mural est fourni avec l’appareil).

En seulement quelques minutes, vous pouvez installer et configurer ce détecteur de mouvement. Grâce à sa grande capacité de détection, il n’est pas utile d’en placer plusieurs dans une pièce (même dans une grande pièce).

Si vous cherchez un détecteur de mouvement simple d’utilisation et efficace, alors vous pouvez sans soucis opter pour Somfy by Ilô.

Uncategorized

Comment concilier vie personnelle et professionnelle quand on travaille de chez soi ?

Travailler de chez soi est le rêve de beaucoup d’employés. Effectivement, cela permet d’éviter le stress et la précipitation au quotidien. Cependant, concilier sa vie professionnelle et personnelle reste délicat quand notre travail s’installe à la maison. Pour vous aider, voici quelques conseils.

Aménager un espace pour le travail

Il est important d’avoir un espace réservé au travail pour reproduire les conditions propices à la productivité. Pour ce faire, il est nécessaire de choisir une pièce isolée de la maison pour la transformer en petit bureau. Cela vous indiquera à vous et à votre famille que cette espace est uniquement destinée pour le travail. Quand vous y êtes, cela devra donc être comme si vous vous rendiez dans les locaux de l’entreprise où vous travaillez. Vous pouvez vous mettre en condition en installant des étagères murales design, en achetant

Techniquement, on peut travailler comme on veut quand on est chez soi. Que ce soit sur un lit ou sur un canapé, vous pourrez travailler avec un ordinateur sur les genoux. Néanmoins, cela ne vous permettra pas de retrouver l’efficacité que vous avez habituellement. C’est pourquoi il est primordial de disposer d’une table spacieuse où vous serez bien à l’aise et bien concentré.

Une bonne assise est également indispensable quand on cherche à être productif. De même que dans un bureau, vous aurez souvent à passer plusieurs heures d’affilée assis. Pour garantir votre confort, vous devez alors choisir une chaise confortable. Par ailleurs, cela vous permettra aussi de prendre soin de vos lombaires et vous éviter des maux de dos plus tard.

Améliorer son autodiscipline

Quand on travaille de chez soi, la frontière entre la vie personnelle et la vie professionnelle est infime. Il est donc courant de se faire déranger par les autres durant le travail. Pour éviter cela, vous devez imposer des barrières à votre entourage. En effet, l’autodiscipline passe également par la définition de limites pour éviter que d’autres personnes ne viennent nuire à votre concentration.

Souvent, les bruits extérieurs peuvent occasionner des va et viens, pouvant enrayer votre concentration. Que ce soit les enfants qui crient dans la maison ou votre conjoint au téléphone, vous serez tenté de voir ce qui se passe. Pour remédier à cela, vous pouvez vous créer une bulle de concentration en écoutant de la musique douce propice à la concentration.

Le plus grand défi de l’autodiscipline quand on travaille de chez soi reste les distractions. Il est difficile de se remettre en place quand on perd sa concentration parce qu’on a été distrait. Vous devez donc éloigner toutes choses qui favorisent la procrastination.

Se déconnecter du travail durant les pauses

Néanmoins, il est important de savoir s’arrêter et de faire des pauses. Travailler de chez soi ne signifie pas travailler en permanence. Il est important de définir une plage horaire dédiée au travail. Une fois que le temps de travail est écoulé, fait comme si vous rentriez du bureau. Il faudra donc se déconnecter totalement du travail.

Même si on travaille à la maison, il ne faut pas oublier de passer du temps avec nos proches. Effectivement, vous devez leur accorder un temps similaire à vos heures de travail. Par ailleurs, vous devez éviter de parler de votre vie professionnelle durant les heures réservées à votre vie personnelle.

Etudes et travail

L’extracteur de miel : le matériel indispensable de l’apiculteur

Pour un apiculteur, l’extracteur de miel est un matériel dont il ne peut se passer. Bien qu’onéreux à l’achat, cette appareil permet de rentabiliser la production du miel. Pour en savoir davantage, nous allons voir sa définition, ses avantages et comment le choisir.

Qu’est-ce qu’un extracteur de miel ?

L’extracteur de miel est une machine cylindrique dotée d’un axe central. Celui-ci est relié à des supports chargés de recevoir les cadres de miel. Comme son nom l’indique, cet appareil sert à extraire le miel. Très pratique, cette machine constitue l’équipement indispensable pour tout apiculteur peu importe la taille de son activité.

À leur sortie de la ruche, les cadres sont encore operculés. Une fois celles-ci retirées, l’apiculteur positionne les rayons de miel dans l’appareil autour de la ruche. L’extracteur de miel est alors mis en marche et commence à tourner sur lui-même. C’est par le biais de la force centrifuge que le miel est extrait dans la cuve en se déversant sur les parois.

Cet appareil est essentiel pour maintenir la qualité du miel à sa sortie de la ruche. Contrairement à la méthode d’extraction traditionnelle, l’extracteur de miel permet d’avoir un bon contrôle sur le produit. Chaque industrie apicole se doit d’en avoir un pour optimiser ses récoltes.

Il est possible d’adapter la vitesse de l’extracteur de miel. Par ailleurs, il est important de maintenir une vitesse modérée et constante afin de ne pas endommager les cadres de miel. De plus, l’extraction à vitesse régulière permet d’obtenir un miel fluide et de bonne qualité.

Quels sont ses avantages ?

L’extracteur de miel est devenu un outil dont l’apiculteur ne peut se passer car il présente de nombreux avantages. Premièrement, il automatise le travail qui prendrait normalement beaucoup de temps. En effet, l’extraction du miel devient plus simple car c’est la force centrifuge qui fait tout le travail.

Ensuite, cet automatisme permet également de gagner du temps. Sans cet appareil, il est nécessaire de procéder à l’extraction du miel cadre par cadre. L’utilisation d’un appareil pour récolter le miel permet d’accélérer le processus car ce dernier peut accueillir et traiter plusieurs cadres à la fois.

D’autre part, le traitement des deux côtés des rayons de miel se fait aussi en même temps. Effectivement, la force centrifuge agit sur l’intégralité des rayons. Il n’est donc plus nécessaire de le tourner après avoir extrait le miel contenu dans sur un côté.

En somme, cet outil permet d’extraire le miel sans déployer trop d’effort. L’apiculteur dispose alors de plus de temps et d’énergie pour optimiser sa production. De plus le miel obtenu est plus fluide et de meilleure qualité.  

Comment choisir un extracteur de miel ?

Choisir un extracteur de miel commence par la définition de l’ampleur de la récolte. Pour une grande production, il est important d’opter pour un appareil permettant plus de volume. Le nombre de cadre qu’il peut accueillir doit également être pris en compte afin d’accélérer le processus d’extraction.

Selon votre production, vous aurez également à choisir entre un extracteur de miel radiaire et tangentiel. Le premier présente l’avantage d’être circulaire et doté d’une grande capacité qui lui permet d’accueillir jusqu’à une centaine de cadre de miel à la fois. Elle permet d’extraire le miel fluide rapidement. Quant à l’extracteur tangentiel, il est plus contraignant car il est nécessaire de retourner les cadres après chaque extraction.

Vous avez également le choix entre un appareil manuel et électrique. Plus onéreux à l’achat, l’extracteur de miel électrique est plus avantageux en matière d’effort et de vitesse. L’extracteur manuel quant à lui est aussi efficace mais demande davantage de travail.

Pour faciliter la récolte, il est conseillé d’opter pour un appareil disposant d’un robinet. Il s’agit d’un dispositif permettant au miel de s’écouler plus facilement de la cuve. Il suffit alors de récolter le produit dans un autre contenant. Par ailleurs, le robinet permet déjà une première décantation car les résidus d’opercules se logeront au fond de la cuve.

Consommation

A quelle période peut-on consommer les truffes ?

Les truffes sont des champignons comestibles et comme la majorité des produits alimentaires provenant de la terre, elles se récoltent au gré des saisons. C’est-à-dire que les truffes sont disponibles de façon naturelle à des périodes précises de l’année. Les jours de consommation de cette denrée sont fonction d’une part de la période de moisson ou de maturation des truffes et d’autre part de la variété des truffes.

En effet, il existe plusieurs sortes de truffes et celles-ci ne se récoltent toutes pas à la même période. Ainsi, il est judicieux de connaitre la variété de truffes que vous voulez vous procurer et sa période de moisson pour savoir à quel moment la consommer. Il faut savoir qu’il est tout de même possible de consommer la truffe tout au long de l’année avec les truffes en conserve.

La truffe Périgord

C’est une variété de truffes qui a une période de moisson allant du mois de novembre jusqu’au début du mois de mars. C’est exactement à cet intervalle de temps que la truffe du Périgord atteint assurément sa maturation. Vous pouvez dès lors déjà le consommer durant cet intervalle mais il est important de souligner que c’est en décembre et janvier que la truffe noire du Périgord surabonde les marchés.

La truffe Vaucluse

La truffe noire du Vaucluse se récolte également du mois de novembre au mois de mars comme la truffe noire du Périgord à la seule dissemblance que celui-ci peuple les marchés de champignon pendant les mois de janvier et de février. C’est ainsi durant ces deux mois du début de l’année civil qu’il est optimal de consommer la truffe noire du Vaucluse.

La truffe de Saint-Jean

La truffe blanche d’été communément appelée truffe de la Saint-Jean a une période de moisson qui s’étend du mois de mai au mois de septembre. Elle se retrouve amplement sur le commerce à partir du mois de juin et disparait peu à peu en mi-septembre. C’est donc pendant cet intervalle de temps qu’elle est prête à la consommation.

La truffe blanche d’Alba

Elle est également connue sous le nom de truffe de piémont. De toutes les variétés de truffes, la truffe blanche d’Alba est la plus rarissime et prestigieuse. La convoitise dont elle fait montre. S’est-elle que les êtres humains préfèrent. Ceci grâce à son goût exceptionnel et son arôme unique.

La truffe blanche d’Alba arrive à maturation durant la période s’étendant du mois de septembre au mois de décembre. Ainsi, vous pouvez la consommer durant cette période. Notamment durant les mois d’octobre novembre et décembre, car c’est à cet intervalle de temps qu’elle remplit le commerce du champignon.

A la vue des cinq types de truffes suscités vous vous rendrez évidemment compte que la période de consommation des truffes en général s’étend du mois de septembre au mois de février. Exception faite de la truffe blanche d’été qui elle peut se consommer durant la période de mai à septembre.

Toutefois en fonction de vos envies et de vos préférences vous pouvez des lors savoir à quelle période de l’année vous pouvez consommer votre type favori de truffes.